Samedi 22 décembre 6 22 /12 /Déc 21:13

2012

 

L'année des évolutions

 

Après quelques années de vols éparses, avec une passion latente qui attendait un regain d'envie, je suis retourné  en 2011 au Maroc (mon troisième séjour parapente dans ce pays merveilleux), pour me remettre le pied à l'étrier, je veux dire à la commande.

Et là, grâce aux bons conseils de Michel DIDRICHE, un des pères du parapente à Mieussy (il y a quelques années déjà !), j'ai découvert le thermique, j'ai commencé à m'y sentir bien............

Le thermique, cette zone d'air plus chaud qu'il faut savoir pister puis suivre, qui nous permet de faire durer le vol, de monter, d'aller un peu plus loin,un peu plus loin. Cette zone qui inquiète un peu quand les anciens pilotes décrivent aux djeun's les fermetures d'aile, les "vracs"......

J'ai pû enrouler enfin cet air montant qui, jusque-là, me semblait être un ennemi. Que c'était bon.......

 

Maroc 2008, çà ne monte pas trop, non?

 

 

 

Et voilà le Maroc en 2011... Ca monte un peu plus quand même....

 

 

Et me voilà en 2012. La découverte du thermique et une dynamique de club entraînante m'ont amené à passer mon brevet de pilote confirmé. Puis ma première distance réalisée dans les Baronnies. Cà commence à monter un peu.
Là, je fais la rencontre avec ma future aile, la verte, à la fin du film, elle est belle, non? Quand elle danse devant mes yeux, je ne puis plus que la regarder...
Et puis mon petitou a voulu faire son biplace. Une fois l'appréhension normale passée, il s'est régalé!
Et mon Amaury d'ajouter " la prochaine fois, je veux voler avec toi, Papa".
Donc maintenant, mon prochain objectif est de passer la qualif' biplace........ En plus, je me sens prêt à faire partager mon plaisir aux autres.
On verra donc en 2013...
Durant le mois d'août, j'ai touché mon Graal personnel.
Une série de premières pour moi en une seule fois. Premier vol du pic des mouches, le sommet de la Sainte Victoire, premier vol en été, à 13h30, quand ça commence à souffler fort, et, premier vrai cross......
Quelle sensation de liberté de savoir d'où on décolle et de n'avoir aucune idée de l'endroit où on va atterrir. Des tas de pilotes l'ont vécu et décrit bien avant moi. J'avais déjà lu des récits de vols de petite distance sans prétention..... Mais quand on le vit, ouaouuuhhhhhhh.
En l'air c'est un mélange d'appréhension, de concentration et de plaisir.
Et une fois posé, c'est comme être amoureux, la poitrine est trop étroite pour conserver cette explosion de joie et de plaisir, d'orgueil et d'humilité, de désir et d'envie de recommencer; on a envie de crier, mais on ne sait pas qui va comprendre notre cri.
Puis une autre découverte.
Depuis plus de deux ans, je suis l'heureux propriétaire d'une mini voile de 18 m².
Depuis près de deux ans, je m'amuse avec elle (aile) dans du vent assez fort (car ces petits bouts de chiffons volent vite), je fais des sauts de puce de 5 à 10 mètres de haut. Mais j'hésitais à vraiment voler avec, à cause de l'inconnu du plan de descente et de l'atterrissage que je savais plus engagé, dans une région où les atterrissages sont généralement exigüs.........
Puis, durant le mois d'octobre, je me lance (avec une mini voile et avec un vent peu important, çà a été effectivement le cas...), sur mon lieu favori, la montagne de Pagnol, le Garlaban.
Qu'est ce que j'ai aimé crapahuter léger avec ma nouvelle cop's de l'air. C'est bref, c'est vif, mais c'est bon. A moi maintenant de m'adapter à ma nouvelle compagne.
Quels seront les prochains changements ?
A suivre.....

 

 

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus